Retour

Victime d'acte criminel et son entourage

Rappelez-vous

  • Si vous travaillez depuis plus de 3 mois et que vous ou votre enfant mineur êtes victimes d'un acte criminel ou que votre enfant ou votre conjoint décède à la suite d'un acte criminel, vous avez droit à 104 semaines de congé
  • Si vous travaillez depuis plus de 3 mois, vous avez droit à 104 semaines de congé à la suite de la disparition de votre enfant mineur ou à la suite du suicide de votre conjoint, de votre enfant majeur, de votre père ou de votre mère
  • À votre retour, votre employeur doit vous réintégrer dans votre poste habituel et vous donner le salaire et les avantages auxquels vous auriez droit si vous étiez resté au travail
  • Vous devez aviser votre employeur le plus tôt possible des dates et des motifs de votre absence

En cas de mésentente

Vérifiez vos droits

Assurez-vous de bien connaître vos droits en consultant la section La loi dit.

Rencontrez votre employeur

Clarifiez la situation et, autant que possible, réglez le problème.

Cette démarche permet souvent de résoudre le problème et sans porter plainte à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail. C'est dans votre intérêt et celui de votre employeur.

Si vous préférez écrire à votre employeur, ce modèle de lettre peut vous aider à l’informer de vos préoccupations.

Renseignez-vous

Au besoin, communiquez avec le Service des renseignements pour plus d’information.

Si vos démarches ne sont pas concluantes, portez plainte le plus tôt possible pour ne pas perdre vos droits.