Retour

Harcèlement psychologique ou sexuel

Rappelez-vous

  1. Votre employeur doit vous fournir un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique et vous devez l’informer dès que vous croyez vivre une telle situation
  2. Pour être considérés comme du harcèlement psychologique, les comportements, paroles ou gestes à votre endroit doivent constituer une conduite vexatoire, avoir un caractère répétitif, être hostiles ou non désirés, porter atteinte à votre dignité ou à votre intégrité, rendre votre milieu de travail néfaste
  3. L’exercice normal par l’employeur ou ses gestionnaires de leurs activités de gestion ne constitue pas du harcèlement
  4. Une situation conflictuelle peut dégénérer en harcèlement psychologique
  5. Vous devrez parler de faits vérifiables. Pour vous aider, prenez des notes en fonction des critères d’identification du harcèlement psychologique
  6. Dans la mesure du possible, parlez de votre problème avec un proche, une personne de confiance. Ne restez pas isolé
  7. Si possible, dites très clairement à l’auteur du comportement non désiré que vous voulez qu’il cesse immédiatement
  8. Si ces mesures ne sont pas concluantes, vous avez 2 ans après la dernière manifestation pour exercer un recours

En cas de mésentente

Vérifiez vos droits

Assurez-vous de bien connaître vos droits en consultant la section La loi dit.

Portez la situation à l’attention de votre employeur. Il est tenu de prendre les mesures appropriées pour mettre fin à toute conduite de harcèlement psychologique dans son entreprise.

Prévoyez une rencontre avec votre employeur pour clarifier la situation et, autant que possible, régler le problème.

Cette démarche permet souvent de résoudre le problème et vous évite de porter plainte à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail. C’est dans votre intérêt et celui de votre employeur.

Si vous préférez écrire à votre employeur, ce modèle de lettre peut vous aider à l’informer de vos préoccupations.

 

 

Renseignez-vous

Renseignez-vous plus amplement et, s’il y a lieu, portez plainte.

Au besoin, communiquez avec le Service des renseignements pour plus d’information.

Si vos démarches ne sont pas concluantes, vous pouvez porter plainte dans les 2 ans suivant la dernière manifestation de harcèlement pour ne pas perdre vos droits. Ce délai doit être respecté, même si vous avez tenté de régler la situation avec votre employeur au préalable.

 

Salarié

Pour vous aider